Soulins

Le quartier Soulins est marqué par la seigneurie de Paris de Monmartel (1690-1766), riche noble, banquier royal et conseiller du roi. Il embellira Brunoy qui deviendra un lieu réputé pour ses remarquables jardins et ses grandes eaux.

La rue du Réveillon est un témoin essentiel de l’histoire du quartier Soulins. Des bâtiments de ferme, liés au Grand Château, subsistent en l’état sous divers propriétaires jusqu’aux années 1930. Le plus ancien lotissement de Brunoy se trouve du n°18 au n° 24 : quatre maisons construites au milieu du XVIIIe siècle pour les artisans venus travailler pour le chantier de Paris de Monmartel.

Derrière la grille du n°35, ont vécu d’importantes personnalités, dont un riche prince égyptien, dans ce qu’on appela d’abord la « Maison Blanche » puis la « Maison du Pacha ». Annexée par le régime de Vichy, la propriété a été démolie et devint en 1953 un complexe résidentiel privé.

La Maison des arts, établie dans une propriété de villégiature du XIXe siècle d’une famille de notaires de Paris et achetée en 1976 par la Ville, est devenue un lieu artistique et culturel municipal majeur. Enfin, le pont de Soulins, classé comme monument historique depuis 1987, a été construit en 1745 pour désenclaver le hameau de Soulins à la demande de Paris de Monmartel.
Au XIXe siècle, se tenait encore le Château de Soulins et son grand parc, propriété de l’orfèvre Charles Christofle, ayant donné son nom au quartier.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×