Jean XXIII et Sauvageon

Des anciens hameaux ruraux entourant le village médiéval, les quartiers Jean XXIII et Sauvageon prirent forme avec la construction de la gare au milieu du XIXe siècle.
L’origine du nom du quartier du Sauvageon pourrait être attribuée à une plante poussant spontanément dans la nature. De nombreuses rues et villas font référence à la période agricole durant laquelle ces quartiers étaient essentiellement composés de champs de céréales.
De la rue de Cerçay, on pouvait rejoindre par exemple la route de Brie en marchant à travers champs pour arriver jusqu’au Plateau.
Les terrains vierges détenus par l’ancienne compagnie ferroviaire PLM (Paris-Lyon-Marseille) étaient loués à des commerçants locaux pour leurs entrepôts et grandes fabriques. Ils purent en acquérir la pleine propriété dans les années 1950.

Les lotissements pavillonnaires et les commerces commencèrent alors à apparaître dans les quartiers au-delà de la ligne de chemin de fer. Le quartier Jean XIII était autrefois surnommé la « butte de glaise » du fait de l’accumulation de la terre des tranchées creusées pour les voies ferrées : c’est sur celle-ci que fût construite dans les années 1980 la résidence ayant donné son nom au quartier.

La Résidence des 3 Chênes a été construite sur des champs cultivés par un fermier de la rue du Rôle. Aussi, après la moisson un des champs était utilisé comme terrain de foot jusqu’en 1939. Enfin, un grand chantier de charpente et de menuiseries a fait place en 1995 à la construction de pavillons.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×