Déserts vibrants de Namibie

Vice-présidente du club photo de Brunoy, Claudine Faucon expose, jusqu’au 30 juin, certaines de ses œuvres à la Maison des arts. Baptisée Déserts vibrants de Namibie, cette exposition est née d’un coup de cœur pour la Namibie et sa population chaleureuse. Ce pays du sud-ouest de l’Afrique est bien plus vaste que la France (800 000 km²) et bien moins peuplé (moins de 3 millions d’habitants). Durement éprouvé par la colonisation allemande puis sud-africaine, il n’a acquis son indépendance qu’en 1990. Il est l’un des pays les plus sûrs d’Afrique.

Les plus vieux déserts du monde s’y trouvent. Les plus beaux aussi.

Le long de la côte des squelettes s’étirent des kilomètres de dunes dont certaines surplombent l’océan atlantique de plusieurs centaines de mètres. Au centre du pays, dans le désert du Namib, le Spitzkoppe forme une sentinelle de granit de 1784 mètres d’altitude et domine une splendide arche naturelle. Partout, la pureté de l’air et l’absence de pollution lumineuse font de la Namibie le paradis des astronomes. Rendre compte de ces beautés et des impressions qu’elles suscitent est un défi stimulant.

Oxydées au fil du temps, les dunes du Sossusvlei passent du jaune clair à l’orange profond pour les plus anciennes. Dans ce désert, la vallée morte (Deadvlei) a été formée par le détournement d’une rivière, il y a environ mille ans. Son fond argileux s’est desséché en gris clair, les acacias se sont fossilisés sur pied livrant leurs silhouettes squelettiques noires au regard du spectateur, et le ciel et les dunes subliment leurs couleurs complémentaires. Ces paysages minimalistes suggèrent l’abstraction et invitent le photographe à adopter la perspective du peintre. De cette impulsion initiale est née la série « Déserts vibrants ».

Le cliché « Tableau » présenté en 2019 au concours de la coupe de France de la Fédération Française de Photographie a reçu le 2ème prix national et il a été honoré par la Médaille d’Or « Paysage » du jury.

L’ensemble de la série a été retenu pour le festival annuel « Spot Nature » du Havre en septembre 2020.

Quatre clichés issus de ce travail ont été distingués en février 2021 par le jury du Salon des Artistes Français, exposé chaque année au Grand Palais à Paris.

Régulièrement primée dans les concours nationaux et internationaux, Claudine Faucon est la vice-présidente du Club Photo de Brunoy, dont elle a créé et anime aujourd’hui la section expositions-concours qui met en valeur les talents de tous ses adhérents.

Pour aller plus loin et éventuellement passer commande, retrouvez-la sur son site.

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×