Point sur la consommation et la qualité de l’eau

De nombreux titres de la presse quotidienne se font l’écho de présence de tritium dans l’eau distribuée dans de nombreuses communes en France, dont Brunoy.
Afin de pouvoir répondre à vos inquiétudes légitimes, la ville a saisi l’ARS. Vous trouverez ci dessous les éléments de réponses concernant le tritium dans l’eau destinée à la consommation sur la commune de Brunoy. La ville de Brunoy reste néanmoins très vigilante sur ce sujet et ne manquera pas de vous tenir informé de toute nos démarche et, le cas échéant, évolution de la situation.

Communiqué de l’ARS : activité tritium sur la commue de Brunoy
Le tritium est un élément radioactif. Il existe sous forme gaz à l’état naturel ou sous forme d’eau tritiée. Il peut aussi être produit artificiellement dans l’exploitation des centrales nucléaires. Il est considéré comme un indicateur de contamination liée à l’activité humaine. Ce faisant, il peut se retrouver dans les grands cours d’eau, dont ceux utilisés pour la production d’eau potable.
Le tritium est peu radiotoxique. Les valeurs observées à ce jour ne présentent pas de risque pour la santé publique.
La commune de Brunoy est alimentée par le mélange de plusieurs ressources d’eau. L’une issue de deux usines majeures de traitement de potabilisation du département, situées sur la Seine (usines de Morsang-sur-Seine et Vigneux-sur-Seine). L’autre, de l’eau issue de captages d’eaux souterraines, situés en Seine-et-Marne. Ces différentes eaux sont mélangées au niveau du réservoir d’Yerres (Belle-étoile) avant distribution.
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) préconise une valeur maximale de 100.000 Becquerels par litre (Bq/L). Le becquerel (Bq) mesure l’intensité d’une source radioactive, c’est-à-dire son activité. Le seuil fixé par le Code de la santé publique est de 100 Bq/L. A ce jour, il n’existe aucune restriction de consommation pour ce paramètre vis-à-vis de la population générale ou d’une population spécifique pour des valeurs en deçà des seuils réglementaires.
Vous trouverez ci-dessous les concentrations (activité volumique) relevées au réservoir d’Yerres sur les cinq dernières années. Aucun dépassement du seuil n’a été constaté aussi bien sur ce réservoir qu’en Essonne toute entière.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×